L’arbre de Noël

Michel Quenneville, d.t.a., producteur en serre

C’est encore une fois le temps des Fêtes, donc le temps des arbres de Noël.

J’ai expliqué l’an passé la différence entre un sapin et une épinette, et pour vous renouveler la mémoire, voici une brève description:

Le sapin possède des aiguilles plates avec deux lignes blanches à l’envers de celles-ci. Les aiguilles du sapin ne roulent pas entre les doigts.

L’épinette, quant à elle, possède des aiguilles presque rondes et ces dernières roulent entre les doigts. Les aiguilles sont disposées tout autour de la tige et sont très piquantes.

Le sapin se cultive dans des plantations où il est taillé chaque année pour lui donner une forme parfaite. Le sapin que l’on retrouve naturellement en forêt n’aura pas cette belle forme. Il sera très maigre et fera un arbre de Noël plutôt médiocre.

Tout le travail investi dans les soins du sapin cultivé justifie son prix plus élevé. De plus l’arbre gardera ses aiguilles beaucoup plus longtemps que l’épinette.

L’épinette se cultive aussi en plantation, mais elle peut être aussi récoltée directement de la forêt. L’épinette a naturellement une très belle forme et ses branches fournies cachent facilement son tronc.

Une fois rentrée à la chaleur de la maison, l’épinette aura tendance à perdre ses aiguilles. Cependant, à l’extérieur, cet arbre est très beau et parce qu’il fait froid, ses aiguilles resteront bien en place. Il est évidemment moins cher à l’achat que son compétiteur, le sapin.

Il existe aussi d’autres arbres que l’on peut utiliser comme arbres de Noël. Par exemple, un bouleau fait très bien l’affaire. Et si ses branches sont trop espacées, on peut tout simplement percer le tronc et y fixer d’autres branches!

Une fois décoré, vous verrez que le bouleau sera aussi beau qu’un conifère.

Avec un peu d’imagination, nous pouvons sortir de l’ordinaire et avoir quelque chose de très beau comme décoration de Noël.

Bonne chance avec vos décorations de Noël et surtout Joyeux Noël!

2002-12-04