Les bisannuelles ? C’est quoi ?

Michel Quenneville, d.t.a., producteur en serre

Que peuvent bien avoir en commun les rose trémière, myosotis (forget-me-not), digitale (foxglove), campanule (canterbury bell), œillet de poète (sweet william) et monnaie du pape ? Eh bien, ce sont toutes des bisannuelles !

Les bisannuelles ont comme caractéristiques de mourir après leur floraison et le plant doit passer un hiver avant de fleurir.

Rassurez-vous, nous ne perdons pas nécessairement les plantes bisannuelles de la plate-bande après leur floraison. Elles se ressèment généralement d’elles-mêmes et peuvent produire de nombreuses autres plantes.

Vous comprendrez qu’il ne faut pas sarcler les petits plants de bisannuelles. Il faudra donc désherber de façon minutieuse et savoir reconnaître ces jeunes plantes. Les semences des bisannuelles germent en étant seulement déposées sur la terre ou enfoncées très légèrement.

On aurait cependant intérêt à aider la nature en récoltant et en éparpillant les semences de digitales et de campanules. Ces plantes ne se ressèment pas très bien sous notre climat. Les œillets de poète et les myosotis, quant à eux, se ressèment très bien seuls et couvriront, si vous le voulez, une surface assez grande.

Donc les bisannuelles s’établissent et poussent le premier été que vous les plantez et fleurissent l’année d’après, si les plants sont assez gros, bien entendu.

Des nombreuses plantes ornementales non-ligneuses que nous utilisons, toutes ont leur place et leur charme. Les plantes annuelles fleurissent tout l’été, les vivaces fleurissent durant une période donnée de l’été et reviennent d’elles-mêmes l’année suivante et ces fameuses bisannuelles, que les gens confondent avec les vivaces, ont des couleurs très voyantes et valent la peine d’être utilisées aussi.

Certaines vivaces ont également cette caractéristique de se ressemer autour du plant-mère. Les gaillardes, les échinacées, les pavots, le lin (une vivace de courte durée), certaines rudbeckies et d’autres reproduisent parfois de nombreux plants que l’on a intérêt à espacer.

2002-10-16
Catégories :