Les fines herbes comme plantes d’accompagnement

Michel et Mariette Quenneville, producteurs en serre

Nous voulons tous avoir un jardin et des arbres fruitiers bien en santé et exempts d’insectes. De plus en plus, nous voulons aussi éviter d’avoir recours aux pesticides chimiques.

Il existe certainement des produits insecticides qui sont naturels et très peu toxiques pour nous: le Bt – une solution bactérienne qui détruit les larves de lépidoptères (papillons) – et la roténone – faite à base de plantes qui en fait un produit naturel – en sont de bons exemples. Nous aurons l’occasion d’y revenir dans une autre chronique.

Afin d’éloigner les insectes nuisibles, nous pouvons aussi utiliser certaines plantes comme plantes d’accompagnement. Certaines fines herbes ou plantes aromatiques ont assez de pouvoir répulsif pour bien jouer ce rôle.

En voilà quelques exemples:

La ciboulette régulière ou à l’ail près des arbres fruitiers, dans le potager ou près des rosiers aidera à chasser les insectes nuisibles.

La capucine, avec son parfum de poivre, aidera aussi à chasser les insectes du jardin et des arbres fruitiers. Cette dernière attirera aussi les pucerons qui laisseront alors les autres plantes en paix.

Des gousses d’ail plantées près des plantes à protéger éloigneront également les insectes. Ainsi, les plants d’ail près rosiers ne nuiront pas à l’esthétique de la plate-bande, tout en la protégeant, et… bien entendu, l’ail pourra s’utiliser en cuisson, l’automne venu.

Le romarin, la lavande, la sauge et le thym auront aussi des effets répulsifs comparables.

À la porte d’entrée de la maison, le basilic et le géranium “citrosa” (à la légère odeur de citron), éloigneront les insectes. Le citrosa est reconnu pour éloigner les insectes piqueurs (maringouins et mouches noires). Nous pouvons aussi frotter des feuilles de citrosa sur les vêtements. La senteur restera plusieurs heures.

Le pyrethrum (sorte de marguerite vivace) éloigne les mouches et les insectes nuisibles des plantes voisines. Le pyrèthre, un insecticide complètement sans danger, est fait à partir des feuilles sèches de pyrethrum. Il est utilisé en Chine depuis très longtemps et en Europe depuis près de deux cent ans.

La rue, lorsque transplantée près des endroits à protéger des animaux domestiques et des petits animaux sauvages comme l’écureuil, éloignera ces derniers par son odeur âcre. La rue est non-comestible, mais elle est utilisée à des fins thérapeutiques et est un porte-bonheur pour les latino-américains. Elle est vivace et porte d’agréables fleurs jaunes.

Nous pouvons fabriquer des solutions naturelles pour éloigner les insectes à partir de piments forts, de ciboulette, d’ail, etc.

Il n’y aura peut-être pas de miracle, mais souvent les dégâts d’insectes seront diminués. La tendance est maintenant de respecter l’environnement et de miser sur notre santé en employant des produits sécuritaires et des méthodes de culture qui réduisent l’impact des maladies et des insectes. Cela s’appelle la lutte intégrée. Nous en reparlerons également bientôt dans un prochain article.

Si vous avez des recettes de produits naturels insectifuges (qui éloignent les insectes) ou insecticides (qui tuent les insectes), et vous voulez les partager avec vos amis horticulteurs, faites nous les parvenir aux Serres Quenneville, 5690, route de comté 17, Plantagenet (On), K0B 1L0, télécopieur: (613) 673-2749.

Merci, et à la prochaine!

2003-03-05