Les hibiscus vivaces, vous connaissez?

Mariette et Michel Quenneville, d.t.a., producteurs en serre

Nous possédons ou avons tous possédé un Hibiscus que l’on rentre à l’intérieur avant qu’il ne gèle et lorsque cultivé avec beaucoup de lumière fleurit une bonne partie de l’hiver. Nous parlons ici de l’hibiscus tropical.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’il existe aussi une variété d’hibiscus qui survit à nos hivers. Elle se présente comme une plante vivace fleurissant d’août à septembre-octobre. Ses fleurs sont simples et ressemblent à une assiette posée sur la plante. Ces dernières peuvent atteindre un diamètre de 8 à 9 pouces, dans les couleurs de blanc teinté de rose, rose foncé et rouge. Le plant a atteint environ 3 ou 4 pieds de haut et avec les années, développe une quantité impressionnante de tiges qui porteront de nombreuses fleurs.

Ces variétés d’hibiscus rustiques ont comme particularité de se faire attendre le printemps. En effet, les plants ne sortent de terre qu’au milieu de juin. Il faut être patient… surtout ne pas commettre l’erreur de les arracher avant le mois de juillet, pensant qu’ils n’ont pas passé l’hiver.

Classés en zone 5, ces variétés auraient besoin, selon les livres, d’une protection hivernale. En fait, notre expérience nous montre qu’elles ne sont pas si fragiles que ça. Par exemple, nous en avons qui ont bien passé l’hiver dernier qui a été très, très froid et cela, sans protection particulière.

Certaines variétés ne survivront pas facilement à nos hivers. Les variétés Disco Belle et Southern Bell semblent bien se comporter par ici. Une autre variété, Red Shield, ne semble pas bien survivre par ici, mais pourrait être utilisée comme plante d’intérieur en hiver. En tout cas, nous l’expérimenterons cet hiver.

En horticulture, il y a toujours quelque chose à essayer et à connaître…

2003-10-15
Catégories :