Les plantes que l’on peut rentrer l’automne

Michel Quenneville, d.t.a., producteur en serre

L’automne est déjà à notre porte et l’on se demande quelles plantes devraient être rentrées et comment en prendre soin.

Les plantes vivaces, bien entendu, resteront en terre, sauf de rares exceptions, comme l’hibiscus vivace et le jonc épars ‘Spiralis’ (une plante aquatique à feuilles émergentes) que l’on peut rentrer, en leur donnant beaucoup de lumière. Dans le cas de l’hibiscus, il faudra le tailler pour le garder un peu plus compact. On pourra aussi en profiter pour le bouturer avec les tiges coupées, car sa propagation par semence est difficile.

Les plantes annuelles gèleront bientôt, si ce n’est déjà fait, et ne valent généralement pas la peine d’être rentrées. Cependant, les géraniums, impatiens doubles et bégonia tubéreux peuvent être conservés à l’intérieur en hiver.

Les géraniums, avec beaucoup de lumière (près de la fenêtre), font de belles plantes d’intérieur et fleuriront abondamment. Il faut toutefois les rabattre, car ils deviendront trop longs.

Les géraniums se gardent aussi à l’intérieur comme plantes dormantes dans un endroit frais et à la noirceur. Ils reprendront vie lorsqu’ils seront transplantés et auront de l’eau et de la lumière.

Les impatiens doubles quant à elles font de très belles plantes à fleurs à l’intérieur. Bien qu’elles soient des plantes d’ombre lorsque dehors, elles nécessitent beaucoup de lumière à l’intérieur pour fleurir. Ces plantes se bouturent facilement et il faut les pincer pour les garder plus compactes.

Les bulbes de bégonias tubéreux se conservent dans un endroit frais et sec. Lorsque plantés en pot vers le mois de mars, les bégonias reprendront vie et auront des fleurs plus grosses que celles de l’année précédente. Il faut aussi garder à l’intérieur les tubercules de dahlia, de canna et de glaïeul. Ces derniers ne tolèrent pas le gel du sol.

Et que fait-on des paniers à fleurs, tels les fuchsias, Millions Bells, surfinias et autres? Hélas, ces plantes ne font pas de belles plantes d’intérieur, mais valent la peine d’être rentrées pour en prendre des boutures durant l’hiver et si le cœur vous en dit, repartir de nouveaux paniers suspendus avec ces boutures enracinées vers le mois de mars.

2002-11-06
Catégories :