Les rosiers – Ce qu’il faut savoir

Mariette et Michel Quenneville, producteurs en serre

Il existe, et nous le savons tous très bien, une multitude de variétés de rosiers, probablement des dizaines de milliers. Sans tous les connaître, il faut savoir que certains sont rustiques, donc ne nécessitent pas ou peu de protection hivernale, d’autres très peu rustiques exigent donc une bonne protection hivernale et certains entre le deux demandent une protection plus légère.

Les rosiers greffés de type hybrides de thé, polyantha, floribunda et grandiflora sont généralement classés pour les régions 5 et ont besoin d’une couverture hivernale pour bien passer l’hiver. Il faut mettre la greffe dans la terre pour favoriser l’enracinement à la greffe, donc éventuellement avoir un rosier avec ses propres racines. Cela s’appelle l’affranchissement du rosier et la plante profitera de ce surplus de racines.

Évidemment lorsque la partie greffée meurt, il ne reste que la partie souterraine qui ne donne pas de fleurs. Cette dernière est très rustique et n’est cultivée que comme porte-greffe. Alors, si vous voyez une longue tige pousser à travers de votre rosier greffé et qui n’a pas les mêmes feuilles, il est essentiel de la couper sinon elle prendra le dessus et fera même mourir le rosier ornemental. Certains rosiers grimpants sont du même type et ont besoin de protection en hiver.

Les rosiers anglais sont également greffés mais plus résistants, rustiques en zone 5 ou 4, en général. Ces derniers ont des fleurs doubles et très parfumées. Ils sont très prisés par les connaisseurs.

Les rosiers canadiens de la série “Explorateurs”, “Parkland” ou “Pavement” sont à l’opposé très rustiques. Ils sont classés pour la zone 4 ou 3 et même parfois zone 2 pour certaines variétés. Leurs fleurs sont moins grosses, parfois doubles, souvent semi-doubles. Certains fleurissent tout l’été, d’autres durant un certain temps seulement. Ils sont souvent produits de bouture et ne sont généralement pas greffés. Donc, les branches qui viennent de la terre sont bonnes. En fait, le seul soin qu’ils demandent est l’enlèvement des tiges mortes le printemps. Bien entendu si vous protégez vos rosiers rustiques, ils survivront encore mieux.

Les rosiers miniatures sont quant à eux une version réduite du floribunda. Passablement rustiques, ils préfèrent quand même une protection hivernale.

Les rosiers arbustifs et rugosa sont rustiques, même très rustiques pour les rugosa. Ne nécessitant pas de protection hivernale, ils vous donneront des fleurs au parfum de moyen à fort. Les rugosa produisent des tiges à la base et éventuellement formeront un massif.

Nous reviendrons éventuellement sur la protection des rosiers et nous pourrons aussi parler de leur floraison qui souvent s’étale du mois de juin jusqu’aux gels.

Cette plante ancienne était déjà croisée durant le temps des rois. Imaginez combien de variétés ont ainsi vu le jour…

2003-05-07